Conseil Communal contestable du 6/11/17

Publié le

Conseil Communal contestable du 6 novembre et poste en communication

 

Le 8 octobre dernier la coalition sortante de DP/LSAP a perdu deux sièges. Le verdict des élections communales était clair et sans ambiguïté. CSV et déi gréng ont ensuite décidé de former une coalition.

Malgré ce fait, la coalition sortante s’est empressée après la défaite électorale de publier une annonce d’embauche pour un employé communal à temps partiel, chargé de la communication et ceci par rapport à un vote pour un tel poste datant de décembre 2016.

En date du 17 octobre 2017, le conseil communal s’est officiellement réuni pour sa dernière  séance sous sa composition actuelle dans lequel Madame Joëlle Elvinger (DP, bourgmestre sortante) a confirmé que la nouvelle coalition pourra disposer du poste de communication selon leur gré !

Or grande surprise, le conseil échevinal sortant a convoqué une nouvelle réunion du conseil communal pour lundi, le 6 novembre avec comme point sur l’ordre du jour l’embauche d’un/une employé(e) communal. Ce comportement est plus que douteux. Même si, avec beaucoup de complaisance, on pourrait considérer le pourvoi d’un tel poste comme « affaire courante », la façon de procéder de la majorité sortante pose un problème d’un point de vue déontologique.

Malgré la demande du CSV/déi gréng de renoncer au conseil du 6 novembre ou de retirer le poste de communication de l’ordre du jour, le collège échevinal sortant persiste à maintenir le conseil communal et le vote pour le poste. CSV/déi gréng ont protesté contre ce fait et par conséquent n’ont pas pris part au vote du poste.

Cette manœuvre politique à trois jours de l’assermentation de la nouvelle équipe souligne un manque de fairplay et met en doute l’intégrité morale de la majorité sortante.